Pio, Vincent et les autres

En ce samedi, honneur au cinéma français. Et honneur à l’amitié.

Un moment d’égarement

Blog Lifestyle

Film Un moment d'égarement de Jean-François Richet

Réalisation : Jean-François Richet
Distribution : Vincent Cassel, François Cluzet, Lola Le Lann, Alice Isaaz
Voir la bande-annonce

L’histoire est assez simple pour ce remake d’un film de 1977.
Deux amis de longues dates partent en vacances en Corse avec leurs deux filles respectives. L’une des filles va s’enticher (oui oui on peut toujours dire “s’enticher” en 2016) du meilleur ami de son papa. La quarantaine bien tassée, ce papa divorcé va avoir du mal à résister au charme de la jeune adolescente. Etant mineure, cela va bien sûr poser quelques problèmes.

François Cluzet – qui campe le papa stricte et en pleine séparation – ne va pas voir la “chose” venir, ne va pas comprendre pourquoi son bébé grandit aussi vite et va surtout vouloir péter la gueule au mec qui se tape sa fille.

Vincent Cassel – vous l’aurez compris – joue le rôle du papa perdu qui va se mettre dans de sales draps en se laissant séduire par une gamine de 17 ans.

L’amitié entre les hommes, mais également la complicité entre les deux adolescentes sont mises à rude épreuve. Contrairement à Antoine (François Cluzet) , la fille de Laurent (Vincent Cassel) va comprendre assez rapidement ce qu’il se passe entre sa meilleure amie et son père.

Un malaise s’installe dès les premières images du film. La tension se fait sentir rapidement. Tension sexuelle entre un quadra qui a du mal à réfréner ses pulsions et une mineure amoureuse. Tension entre un homme coupable et son meilleur ami trahi.

On est mal à l’aise, tendus et on passe par différentes émotions. Le dégoût pour ce pervers qui profite de la fragilité d’une adolescente. La colère contre cette jeune fille qui joue de la situation. La peur de la réaction du papa protecteur et prêt à tout pour sa fille.

Bref, bon film. Bonne intrigue. Bons acteurs/trices. Beaux paysages. (je suis sûr que les cahiers du cinéma ne feraient pas mieux comme critique)

 

Nos futurs

Blog Lifestyle La râpe à fromage Culture, Ciné, Livre

Film, Nos futurs de Remi Bezancon

Réalisation : Rémi Bezançon
Distribution : Pio Marmaï, Pierre Rochefort, Mélanie Bernier, Kyan Khojandi, Camille Cottin
Voir la bande-annonce

Là encore l’histoire est simple. Yann (Pierre Rochefort) est directeur d’une société de courtage, il est marié à une belle femme, il a un bel appartement. Suite à une soirée d’anniversaire surprise organisée par Estelle, sa femme (Mélanie Bernier), Yann décide de reprendre contact avec son meilleur ami du lycée, Thomas (Pio Marmaï).

Le film a un peu de mal à démarrer. Mais j’ai bien aimé l’historie (somme toute classique), le sentiment de nostalgie qui nous arrive à tous à un moment donné de notre vie. L’envie de revivre ses années lycée, ses années d’insouciance et de découverte de la vie (avec ces bons et mauvais côtés).

Et cet esprit est assez bien retranscris. D’un côté, Yann a qui tout réussit en apparence mais qui se retrouve coincé dans cette vie trop classique. De l’autre, Thomas, qui n’a pas bougé depuis ses 17 ans et qui stagne dans une vie bercée par le vin dégueulasse et les joints.

Une fois les personnages présentés et le décor posé, j’ai bien accroché à ce duo improbable. Même si je pense que le film tient au jeu des deux acteurs Pio Marmaï et Pierre Rochefort (oui fil de).

C’est doux, nostalgique et percutant sur la fin.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas publiée.